À n’importe quelle heure…

Qu’est-ce que La Vie au Château ? C’est pouvoir profiter des petits plaisirs de la table à n’importe quelle heure de la journée et de la nuit…

10 h, un petit déjeuner ensoleillé sur la terrasse de L’ACACIA

Un thé vert, un jus d’orange pressé, une tartelette aux fruits et un riz au lait saveur vanille… Une belle journée s’annonce sous le soleil de Saint-Tropez. 

13 h, un déjeuner fraîcheur au bord de la piscine sur la terrasse du restaurant À CIEL OUVERT

Un ceviche de daurade royale, émulsion de lait coco et citron vert ; un filet de bœuf grillé pomme de terre écrasée et sa crème tartuffo, un verre de rosé de Provence, une Pavlova aux fruits de saison… Un menu léger et savoureux, pour profiter des joies de la baignade. 

17 h, sur un bain de soleil autour de la Piscine Miroir

Une coupe de fruits rouges, chantilly et glace vanille, un jus de citron pressé, il est l’heure de se faire plaisir ! 

19h30, un apéritif en musique (en juillet et août) sur la terrasse du bar LE SOLEIL D’EAU

Un cocktail OLI SUMMER (Oli’Gin, liqueur St-Germain, jus de mandarine, lemon juice, sirop de châtaigne), des crevettes en tempura et des tartines grillées à la truffe, pour savourer la magie du Sunset sur la baie.

21h, un dîner sous les étoiles sur la terrasse du restaurant gastronomique L’ACACIA

De belles ravioles de homard en étuvée avec de jeunes poireaux et pousses de tétragones, un carré d’agneau des Alpilles aux herbes gariguettes, une sélection de fromages du Haut-Var et d’ailleurs accompagnée du miel de nos jardins et de confiture, un bon verre de Bordeaux, un Jardin d’agrumes, crème légère au fromage frais de brebis, émulsion des fruits, sorbet mandarine yuzu relevé de menthe fraîche… Cette douce symphonie gourmande me berce sous les étoiles. 

5 h du matin, confortablement installé(e) dans ma chambre 

De retour d’une folle soirée tropézienne, j’ai une petite faim, je passe un coup de fil au Room Service pour commander un club sandwich « Comte de la Messardière » et un thé Mariage Frères rouge métis sans théine confortablement installé(e) au fond de mon lit…  Quelle belle vie de château !